Un lobby du Mazout bloque les ventes de Tesla au Michigan, USA.

« 445.1574 Prohibited conduct by manufacturer.
Trad: pratiques interdites à un constructeur
(…)

(1) A manufacturer shall not do any of the following:
Trad: un constructeur ne peut faire aucun des actes suivants:

(…)
(i) Sell any new motor vehicle directly to a retail customer other than through its franchised dealers,
Trad: Vendre un véhicule neuf directement à un particulier sans passer par son réseau de concessionnaires franchisés« 

Dans un post du 17 octobre 2014 sur son blog (en anglais), le fabricant automobile californien Tesla Motors détaille comment un lobby pro-Mazout (celui des concessionnaires automobiles) a fait voté une loi interdisant l’ouverture des concessions intégrées de Tesla Motors au Michigan.

Le 1er Octobre, l’Association des Concessionnaires Automobiles du Michigan (MADA), premier centre de production automobile aux US, a fait voté la loi HB5606 encadrant les conditions de vente de voitures dans l’état.

Explication technique: le marché automobile aux US a une spécificité très différente du marché européen.
En effet, les concessionnaires automobiles y sont tous des franchisés, donc indépendants des constructeurs auto. Il n’y a pas de réseau de concession intégré, détenu et opéré par des salariés des constructeurs comme Renault en France. Certains franchisés ont d’ailleurs des dizaines de concessions multi-marques dans tout le pays.

Il existe donc des lois pour protéger les consommateurs concessionnaires franchisés des agissements abusifs des constructeurs, comme le refus de vente ou les hausses de prix excessives.
Mais aussi contre des concessions appartenant à 100% à un constructeur ou pire: qu’un constructeur décide de vendre en direct via Internet pour baisser ses prix (mon dieu, la barbarie !)

Or c’est exactement ce que fait Tesla Motors: il refuse de vendre via des franchisés et ne vend que par Internet, comme en France: vous pouvez aller dans un show-room appartenant à Tesla, discuter avec un vendeur salarié de Tesla mais vous ne pouvez passer commande que sur le site internet de Tesla, via un ordinateur dans le show-room ou à votre domicile.

A la dernière minute, la MADA a donc fait ajouter une minuscule modification à la loi qui permet de protéger le monopole de ses membres sur la commercialisation et la distribution de véhicules automobiles au Michigan: en clair, Tesla Motors ne pourra pas vendre ses voitures sans passer par un réseau de concessions déjà existant (et avec la commission obligatoire au passage).

C’est un peu comme si l’Assemblée Nationale votait une loi interdisant à Tesla France (ou tout nouveau constructeur) d’ouvrir des concessions et l’obligeait à vendre et faire l’entretien de ses voitures 100% électriques chez Citroën, Peugeot ou Renault.

La loi HB5606 ne s’arrête pas là: elle cherche à interdire Tesla d’ouvrir un simple show-room pour y exposer ses modèles, même s’il y est impossible de passer commande auprès d’un vendeur.

Comme par hasard, le Sénateur américain derrière cette petite modification de la loi, Mr Joe Hune, compte la Michigan Automobile Dealers Association (MADA) parmi ses principaux contributeurs financiers.
On reconnaîtra au moins aux USA d’avoir mis en place une certaine transparence sur le financement de sa classe politique, ce qui pourrait inspirer d’autres pays…

La loi n’est pas encore entrée en vigueur, son décret d’application étant encore dans les tuyaux.

Mais cela démontre le type de tactique « par derrière » que certains acteurs de l’industrie automobile traditionnelle et du pétrole sont capables d’utiliser pour entraver la libre concurrence et le choix du consommateur.

Bien évidemment, le fait que cela se passe au Michigan, où Ford, General Motors et Chrysler ont leur siège mondial à Detroit, n’est que pure coïncidence, n’allez surtout pas imaginer des choses ou crier à la théorie du complot…
Cela n’a aucun rapport, aucun zéro nada rapport, pas le moindre rapport du tout, si si, vraiment aucun rapport… juré, craché… prends moi pour un con…

 

(crédit photo: Charlie Riedel, AP, via LaPresse)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *